Accueil > Actualités

MISE À JOUR MENSUELLE DE LA SITUATION DES DROITS DE L’HOMME AU TIBET / NOVEMBRE 2016

MISE À JOUR MENSUELLE DE LA SITUATION DES DROITS DE L’HOMME AU TIBET / NOVEMBRE 2016 :

Restriction accrue de la liberté de déplacement au Tibet en prévision du Kalachakra .

A l’approche de la date de l’initiation au Kalachakra par Sa Sainteté le Dalaï-lama, les autorités locales, dans les régions tibétaines, intensifient les restrictions quant à la liberté de déplacement des Tibétains.

D’après des informations en provenance du Tibet, les autorités chinoises ont, dans certaines régions, confisqué les passeports valides des Tibétains qui envisageaient de voyager à l’étranger.

Par exemple, un tibétain laïc ( nom inconnu ) résidant à Machi dans la province autonome de Kanlho, inclus dans la province chinoise de Gansu a été contraint de remettre son passeport, valide durant cinq ans, aux autorités chinoises locales sous la menace d’être blacklisté. Un autre cas fait état de Tibétains du comté de Ngaba, inclus dans la province chinoise du Sichuan, qui ont été également contraints de remettre leur passeport aux autorités sous la menace de ne plus être jamais autorisés à voyager si ils ne s’exécutaient pas.

En 2012, à leur retour au Tibet, des centaines de Tibétains qui s’étaient rendus au Kalachakra ont été détenus par les autorités chinoises. Des pèlerins furent arrêtés à des checkpoints lors de leur retour au Tibet via le Népal ou Lhassa.

Ces détenus furent confinés dans des hôtels, des écoles, des centres d’entraînement militaire et certains furent même obligés de payer leur hébergement et leur repas.

LE COUSIN D’UN IMMOLÉ RELÂCHÉ APRES QUATRE ANNÉES D’EMPRISONNEMENT.

Un moine tibétain du nom de Lobsang Sangyal a été relâché de la prison chinoise de Changdu dans la province du Sichuan le 12 Novembre 2016.

Il avait été condamné à 4 ans de prison pour le crime présumé de vente et distribution de photos ainsi que des Enseignements de Sa Sainteté le Dalaï-lama.

Avant son emprisonnement, il avait déjà été brièvement détenu suite à l’immolation, en guise de protestation, de son cousin Lobsang Kelsang, un moine du Monastère de Kirti le 27 Août 2012.

Deux femmes tibétaines ont disparu après qu’elles aient organisé une manifestation pacifique.

Le 15 Novembre 2016, deux femmes tibétaines ont organisé une manifestation pacifique dans la ville de Ngaba en Amdo, incorporé à la province chinoise du Sichuan.

Une vidéo a circulé sur les réseaux sociaux montrant des femmes portant à bout de bras, au dessus de leur tête, des portraits de Sa Sainteté le Dalaï-lama en criant "Longue vie à Sa Sainteté ". Les buts et identités de ces femmes restent à ce jour inconnus.

Des Tibétains arrêtés après avoir manifesté contre les activités minières.

Les autorités chinoises du comté de Dechen, zone tibétaine incorporée à la province chinoise du Yunnan, ont violement réprimé les protestataires tibétains qui manifestaient contre l’activité minière le 17 Novembre 2016.

La vingtaine de Tibétains qui furent arrêtés lors de cette manifestation ont disparu. L’identité de ces 20 tibétains restent à ce jour inconnue.

Des manifestants pacifiques ont bloqué les énormes véhicules qui pénétraient dans le site minier en appelant au respect de l’environnement. Les autorités ont répondu par le déploiement d’un grand nombre de policiers et de militaires armés.

En raison des restrictions chinoises quant aux nouvelles en provenance du Tibet, nous ne sommes pas en mesure de confirmer ou d’infirmer la poursuite des activités minières.

Secretary Bureau du Tibet

Par Tsultrim



Chagpori France
Le Mas de Tashiding - Chemin pied de Gouin - 83170 Tourves